Druide

De Le wiki Crowfall - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Spécialiste

La force de la nature

Classé parmi les archétypes de soutien, le Druide de Crowfall tire sa force et sa magie de la nature (dans des mondes souvent moribonds). Traditionnellement, le druide s'efforce de renforcer ses alliés (grâce à des buffs) et peut prodiguer des soins légers - mais ne semble pas en capacité de ressusciter ses alliés.

Statistiques de base du Druide

Statistiques du druide

Archétype de soutien disposant de capacités magique, le Druide peut compter sur un haut niveau d'Esprit et d'Intellect, compensant une force physique médiocre et une piètre dextérité.

Statistique

  • Force : 1/10
  • Dextérité : 2/10
  • Intellect : 3/10
  • Esprit : 3/10
  • Armure : ??
  • Mouvement : ??

Races accessibles

À noter : dans la FAQ officielle dédiée à la personnalisation des avatars, le studio ArtCraft évoque des "dryades féminines", mais sans autre détail. L'illustration du druide pourrait évoquer cette dryade, mais l'archétype est présenté comme étant ouvert à la fois aux personnages masculins et féminins. À cette heure, on ignore précisément quelle(s) race(s) de personnages peut opter pour l'archétype de druide.

Présentation roleplay du Druide

Druide

Je peux encore entendre l'écho de son dernier souffle... Si faible, presque déjà résigné. Ces contrées sont ravagées, tout comme son corps. Vous voyez ? Ils sont tellement similaire. Une chandelle dans les ténèbres. Allumée, fut-un temps, et aujourd'hui soufflée. La mèche encore à peine incandescente, mais sans espoir de lumière. Tout juste un fin filet de fumée qui s'échappe, comme son dernier souffle...

C'est le Dévoreur, mon enfant. Le Dévoreur n'est pas une chose. Ce n'est pas du tout une « chose ».

Que signifient les ténèbres ? Que, fut-un temps, il y avait de la lumière.

Que signifie le froid ? Que, fut-un temps, il y avait de la chaleur.

Que signifie le Dévoreur ? Que, fut-un temps, il y avait la Vie.

Peux-tu l'entendre ? Le silence ? Fut-un temps, notre Monde était vivant. Son sang, de la roche en fusion qui coulait si intensément dans ses veines... Et aujourd'hui, tellement ralenti, si ténu... Ni mes frères, ni mes soeurs, ni même moi ne peuvent plus soigner votre Monde. Les morts restent morts. La non-vie n'est pas la vie. Il en va ainsi. Je pleure, mais cela importe peu. Quand la dernière once de chaleur aura disparu, je ne pleurerai pas davantage. ... et pour moi également, le monde sera froid.